Le Blog de Castelmore

Bienvenue ! Vous pourrez suivre ici toute l'actualité de nos auteurs et de leurs romans.

Marathon Legend, jour 5 : Interview de Marie Lu

| 0 Commentaires

On terminera cette première semaine en beauté, en vous proposant la retranscription d’un entretien que Marie Lu propose sur son site officiel. Un autre bon moyen de découvrir les multiples facettes du monde décrit dans Legend. On vous souhaite une bonne lecture et on vous donne rendez-vous lundi pour d’autres réjouissances !

Quand avez-vous commencé à écrire ?

Je me souviens d’avoir commencé dès l’âge de quatre ou cinq ans. J’ai écrit un « livre » (dix feuilles de calepin agrafées, pour être honnête) sur les animaux de la ferme. Je passais mon temps à assembler des livres de toutes tailles et de toutes formes. Une autre fois, je devais avoir sept ou huit ans, j’ai écrit toute une série de contes mettant en scène des licornes et des chats. Bien entendu, je les ai aussi agrafés. J’ai écrit mon premier « roman » (80 pages manuscrites) à onze ans. C’était du fantastique très influencé par Brian Jacques. Je me souviens m’être demandé comment le sortir en gros tirage pour le faire connaître du public. J’ignorais totalement que c’était le métier des éditeurs, d’ailleurs. Je ne sais pas pourquoi, mais je croyais que les auteurs impri¬maient et distribuaient leurs livres à la bibliothèque comme par magie. J’ai attendu mes quatorze ans avant d’écrire sérieusement et de mettre un point final à mon premier manuscrit digne de ce nom.


Que faites-vous dans la vie, à part écrire ?

J’écris dorénavant à plein-temps, mais j’étais auparavant directrice artistique dans un studio de création de jeux vidéo, et plus précisément des applications pour Facebook. Avant ça, juste après l’université, en fait, j’ai travaillé deux ans chez Disney sur certains jeux vidéo.


Quels sont vos livres favoris ?

Adolescente, à l’époque où j’essayais vraiment d’être publiée, je lisais beaucoup d’Heroic Fantasy : David Eddings, Robert Jordan et Terry Brooks. Plus que tout, j’adorais Harry Potter que j’ai découvert à la sortie de La Coupe de Feu ; j’avais quinze ans. Depuis, je n’ai pas retrouvé une série aussi incroyable. J.K. Rowling est mon idole. Sinon, au-delà de la Fantasy, j’admets que je n’ai pas lu grand-chose, à part des livres imposés par l’école. Autrement, j’ai adoré 1984, La Ferme des animaux, Un Monde parfait, Les yeux dans les arbres, Sa Majesté des Mouches, Les Grandes Espérances, Le Conte de deux cités, Le Mouron rouge
Plus récemment, j’ai lu la trilogie Hunger Games de Suzanne Collins, La Fille de braises et de ronces de Rae Carson (extraordinaire). J’ai aussi adoré Les Fragmentés de Neal Shusterman, Wintergirls de Laurie Halse Anderson (très dense et déconcertant), Frisson de Maggie Stiefvater et la série Gallagher Girls d’Ally Carter.

Et dans la catégorie adulte, j’adore Le Nom du Vent de Patrick Rothfuss, Kushiel de Jacqueline Carey, La Jeune Fille à la perle de Tracy Chevalier, La Stratégie Ender d’Orson Scott Card, et plus encore La Stratégie de l’ombre. (C’est vraiment en adulte ? Ça l’était quand je les ai lus…) Mais aussi : Deux Soeurs pour un roi et The Constant Princess de Philippa Gregory, Fleur de Neige de Lisa See. Récemment, je suis tombée amoureuse du Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde, et je mentirais si je n’avouais pas mon plaisir à la lecture du Da Vinci Code. Sans rire, on s’est tous laissés embarquer dans ces théories conspirationnistes autour des peintures de Da Vinci. Avouez-le !

Comment en êtes-vous arrivée à écrire Legend ?

L’un des personnages principaux du livre, Day le criminel recherché, hante mon imagination depuis que j’ai quinze ans. Il est apparu pour la première fois sous les traits d’un adolescent rebelle dans un roman fantastique que j’avais écrit au lycée. Malheureusement, j’ai toujours eu du mal à trouver un rival ou un ennemi de sa trempe. Je voulais imaginer un adversaire à sa mesure.

Un jour de 2009, alors que j’étais étendue sur le tapis de mon salon (c’est comme ça que je rêvasse), le film Les Misérables passait à la télé. La rivalité entre Jean Valjean et Javert m’a fait penser à Day et l’idée principale de Legend m’est venue presque instantanément : Day contre un officier de police aussi malin que lui. J’étais très heureuse de pouvoir ramener Day à la vie, car c’est un personnage qui me tient vraiment à coeur.


Est-ce que Legend pourrait être adapté au cinéma ?

J’espère bien ! CBS détient les droits cinémato¬graphiques pour l’instant, avec Temple Hill Entertainment (Twilight) à la production. Je crois que ça ferait un bon film, mais je ne suis pas très objective. Je pense que ça donnerait aussi un dessin animé intéressant, un peu dans le genre d’Avatar : le Dernier Maître de l’Air ou des Teen Titans. Peut-être quelque chose pour les 8-12 ans, narrant les aventures d’un Day, plus jeune, avant l’époque de Legend ?

Que prévoyez-vous ensuite ?

Legend est le premier tome d’une trilogie. Le suivant s’intitule Prodigy et devrait sortir en janvier 2013 aux États-Unis.

Auteur : Cesba

Community Manager des éditions Bragelonne, Milady et Castelmore. Réponds à toutes vos questions dans la mesure du possible !

Laisser un commentaire

Champs Requis *.